Comment les contrats psychologiques influent-ils sur l’efficacité sur le milieu de travail ?

La violation d’un contrat psychologique perçu est l’une des principales causes de mécontentement des employés et même d’un comportement protestataire en milieu professionnel. Ce contrat est construit sur des attentes, obligations et promesses perçues que l’employé et l’employeur construisent lorsqu’ils établissent une relation de travail. Ce contrat particulier n’est pas seulement influencé par des croyances personnelles mais aussi par des contrats sociaux et légaux.

Comment la violation d’un contrat psychologique peut-elle affecter un employé ?

Le contrat psychologique n’est pas quelque chose qui est largement connu ou compris, mais il peut avoir des effets profonds sur la relation entre une entreprise et un employé. Les attentes sont parfois déjà fixées au stade de l’entretien final ou de l’offre où l’entreprise et l’emploi sont souvent évoqués, et où les éléments moins agréables du rôle ne sont pas discutés par crainte de perdre un candidat prometteur. En conséquence, la violation est pire avec des candidats forts et compétents qui pourraient être amèrement déçus par la réalité de la situation.

Par exemple, un nouveau employé qui se construit déjà un ensemble d’attentes basées sur la bonne réputation de l’entreprise et l’esprit coopératif de son supérieur au cours des derniers entretiens, avant même de découvrir son nouvel environnement de travail, se sentira généralement déçue s’il constate un énorme fossé entre ce qu’il pensait que le travail serait et la réalité qui lui est proposée. Cela peut conduire à un manque de motivation et d’implication dans son travail parce que ses attentes n’ont pas été satisfaites. Le divorce entre l’employeur et l’employé n’est jamais loin dans ce cas de figure.

Quand est-ce que l’expérience du contrat psychologique est-elle positive ?

C’est généralement le cas lorsqu’un employeur ou un employé trouve que ses attentes et les promesses perçues correspondent ou sont dépassées. Cela peut entraîner des sentiments de loyauté, un moral positif au travail, un dévouement et un niveau de qualité plus élevé dans les affectations de travail. Du côté de l’employeur, on peut décider de prolonger le contrat de travail de l’employé, lui donner plus de responsabilités, etc. Essentiellement, une expérience positive du contrat psychologique peut favoriser les relations de confiance et accroître la loyauté des deux côtés. La meilleure façon d’atteindre ces résultats est d’être aussi clair et honnête au sujet de ce contrat, notamment concernant le travail à proprement parler, la culture de l’entreprise ainsi que les avantages et les possibles points faibles de l’entreprise, du poste et du groupe de travail.

La situation exige des gestionnaires matures qui sont prêts à faire preuve de transparence dès le début du processus pour s’assurer que les attentes sont gérées activement. Ainsi, toutes les deux parties pourront sortir gagnantes de cette affaire !

Articles connexes

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyrıght 2014 CHSCT-FORMATIONS.