Hacker éthique

Devenir un hacker Éthique

Par définition, le hacker éthique est une personne employée par une organisation afin de tenter de pénétrer les réseaux et / ou les systèmes informatiques, en utilisant les mêmes méthodes que celles déployées normalement par un pirate.

Seule différence : cette infiltration vise à trouver et corriger les failles de sécurité. Découvrez dans cet article comment vous pouvez aussi devenir un hacker éthique.

La formation

Ce travail nécessite un certain savoir-faire notamment en matière de sécurité informatique et réseaux de télécommunications. En ce sens, il est primordial que le hacker de bonne foi dispose d’une formation universitaire dans le domaine.

Concrètement, il faut passer par une formation supérieure à la Fac ou en école d’Ingénieur. Cela permet aux étudiants d’acquérir les savoir-faire ainsi que de valider les diplômes nécessaires pour convaincre les employeurs de les embaucher dans ce poste.

D’autre part, il existe un certain nombre de certifications qui qualifient également leurs porteurs au poste de hacker éthique. En effet, l’Offensive Security Certified Professional (une série de certifications sur les offensives sécuritaires informatiques d’un coût de 500 dollars) est la certification professionnelle la plus appréciée par les entreprises travaillant dans le domaine de la sécurité informatique. Elle peut être obtenue en ligne.

La préparation personnelle

La formation et le diplôme seuls ne sont pas suffisants pour travailler dans le domaine de la sécurité informatique.

En effet, dans votre chasse aux failles et aux vulnérabilités informatiques, vous devez avoir le savoir-faire, mais aussi le savoir-être.

Dans ce sens, un état d’esprit unique épaulé par la curiosité et l’envie d’apprendre (et pourquoi pas un peu de perfectionnisme !) sont des éléments sine qua non au travail du hacker.

A noter qu’il existe d’autres mouvements qui prônent l’utilisation des techniques de piratage informatique pour démasquer certains méfaits sur internet (comme le mouvement Anonymous qui s’en est pris à la pornographie infantile en désactivant de nombreux sites darknet, publiant 1500 noms d’utilisateurs et en donnant aux enquêteurs du FBI et d’Interpol les informations nécessaires pour traquer les coupables).

On constate donc que même des techniques aussi illégales que celles du piratage informatique peuvent être utilisées pour servir de nobles causes.

Articles connexes

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyrıght 2014 CHSCT-FORMATIONS.